Venise

La Basilique San Marco

Construite en l’an 828 après J-C, cette Basilique fut détruite par le feu une centaine d’année plus tard avant d’être reconstruite. Elle se trouve sur la place centrale de la ville et lui donne même son nom. A sa droite se trouve le Campanile de Venise.

La Statue de Carlo Goldoni

 

Carlo Goldoni est un acteur et dramaturge vénitien ayant contribuer à la création de la comédie italienne moderne. Sa statue a été crée en 1883 par l’artiste italien Antonio dal Zotto. Elle se trouve place du Campo San Bartolomeo.

Masques vénitiens

Venise ne serait pas ce qu’elle est sans ses masques de carnaval. Dans les ruelles de la ville, on ne peut pas éviter de croiser un marchand de masque comme celui-ci. Pour moins de 20€ vous pourrez ramener un souvenir bien d’ici.

Le campanile de San Giorgio dei Greci

 

Décidément, les italiens apprécient les tours penchées. Après Mise, Bologne,Venise aussi à sa tour penchée ! Son inclinaison est dû à l’affaissement de ses fondations dès sa construction achevée en 1861. Pour information, sa coupole a été ajoutée une bonne vingtaine d’années plus tard. Ce monument est dédiée à la religion orthodoxe.

Le Campanile de San Marco

Située à droite de la Basilique, cette tour de presque 99 mètres de haut servait autre fois à la garde de la ville. Il est étonnant de savoir que cet édifice à été inauguré il y a seulement une centaine d’année en 1912.

Gondoliers

Activité incontournable de la ville, la promenade dans les canaux est loin d’être donnée. Les tarifs sont les mêmes partout, à savoir, 80€ les 40 minutes de jour, 100€ la demi heure la nuit. Les gondoliers vénitiens sont facilement reconnaissables à leurs hauts rayés.

Le drapeau vénitien

 

Le Lion aillé est le symbole de Venise, il est censé protéger la ville. La couleur rouge bordeaux et jaune sont symboles de puissance et de rayonnement. Ce drapeau est également formé de six bandes, représentant les six quartiers de Venise: San Marco, San polo, Dorsoduro, Cannaregio, Castello et Santa Croc.

 

Le lion tient un livre ouvert où il est écrit la devise de la ville : « Pax tibi Marce, evangelista meus. Hic requiescet corpus tuum » traduisez « Que la paix soit avec toi, Marc, mon évangéliste. Ici, ton corps va reposer ».  Selon la légende, c’est un ange qui aurait  prononcé ces mots à Saint Marc. Une première  fois inhummé à Alexandrie en Egypte, les  restes de Saint Marc ont été volés puis ramenés à Venise par deux marchands venitiens. Son transfert aurait été réussi grâce à une ruse originale : les deux hommes auraient cachés les restes dans une boite remplie de porc et de choux.

 

L'Article sur Venise

Cliquez ici !